Passages

Septembre 1914.

La guerre absurde a rejoint la forêt meusienne. Après une banale escarmouche face à un énnemi invisible, un écrivain agonise...

Qu'a-t-il fait de sa vie ?

Son aventure amoureuse avec une célèbre actrice de Paris aurait pu lui permettre d'échapper à la mobilisation et vivre ainsi de sa célébrité mondaine. Pourtant, il gît allongé au pied d'un chêne sur cette terre grasse des Hauts de Meuse. Son compagnon, lambert pleure sur la passagesphotographie de l'épouse et de l'enfant qu'il ne reverra plus.

L'écrivain, projeté vers le château en fête de son roman, emporté par Meaulnes son héros, rencontre dans le tourbillon d'enfants tous ses personnages de papier. L'apparition de Colombine qui jadis lui fit battre le coeur, le bouleverse. Frantz, l'ami, comme lui soldat sur le front mais de l'autre côté, lui révèle la valeur de sa création. L'écrivain laisse une descendance !

Bientôt happé par Meaulnes, il doit suivre son destin dans la voiture du «Passage». Apaisé, serrant son chef-d'oeuvre sur sa poitrine, il repose dans cette clairière automnale...

 

En vente à 12 € port compris à EXPRESSIONS 3, rue François de Guise
BP 60 198 55005 BAR LE DUC CEDEX