invitR2 01

3èmes rencontres photographiques "BAR-le-DUC entrez"

 

Du 16 mars au 15 avril 2018,

Espace Saint-Louis

Samedi et dimanche, de 14 h 30 à 18 h 30

Le titre de l’exposition, ‘’BAR-le-DUC entrez’’ explique assez bien la démarche de ce groupe de onze photographes, plus ou moins Barisiens géographiquement, mais sans restriction Barisiens de cœur.

Lorsque le groupe s’est retrouvé pour préparer cette troisième édition des rencontres, toutes sortes de sujets tourbillonnaient déjà dans les têtes, ici celle d’un amoureux du sport, là celle d’un créatif et aimant l’imaginaire, une autre tête rêvant de montrer la fausse banalité du quotidien… mais finalement ‘un sujet’ s’est très vite imposé. Il est apparu agréable et nécessaire de se recentrer sur le lien commun à tous : ‘BAR-le-DUC’ et faire ainsi quelques petits signes amicaux : à tous ces Barisiens, visiteurs des années précédentes ; à toute l’équipe de l’association ‘Expressions’ soutiens indéfectibles et patients ; aux élus municipaux, départementaux qui défendent le budget pour cette culture, l’art photographique.
C’est donc une petite partie de ce travail de onze photographes, équipe maintenant fière de sa maturité, que le site va publier jour après jour.

L’espace Saint-Louis, chargé d’un prestigieux passé historique, d’une beauté quasi parfaite, est un lieu merveilleux pour une vie culturelle. La photo y trouve une résonance exceptionnelle. L’architecture, le travail de la pierre, le jeu des lumières, tout cela permet à l’art contemporain de s’exprimer, avec force mais librement, avec hardiesse mais avec qualité. Au fil des jours, ce site internet d’Expressions, va vous présenter, un à un, chaque photographe et quelques photos de sa production. Les uns après les autres, ils vous expliqueront leur démarche, leurs envies, leur passion, comment ils vivent la photo.

 

Bonne visite, Bonne lecture, Bonnes rencontres à l’espace Saint-Louis avec ces artistes modernes.
Ils vous attendent.

 

BlD entrezR2 01  BlD entrezR2 02

 

 invitR2 01

3èmes rencontres photographiques "BAR-le-DUC entrez"

 

Du 16 mars au 15 avril 2018,

Espace Saint-Louis

Samedi et dimanche, de 14 h 30 à 18 h 30

Le titre de l’exposition, ‘’BAR-le-DUC entrez’’ explique assez bien la démarche de ce groupe de onze photographes, plus ou moins Barisiens géographiquement, mais sans restriction Barisiens de cœur.

Lorsque le groupe s’est retrouvé pour préparer cette troisième édition des rencontres, toutes sortes de sujets tourbillonnaient déjà dans les têtes, ici celle d’un amoureux du sport, là celle d’un créatif et aimant l’imaginaire, une autre tête rêvant de montrer la fausse banalité du quotidien… mais finalement ‘un sujet’ s’est très vite imposé. Il est apparu agréable et nécessaire de se recentrer sur le lien commun à tous : ‘BAR-le-DUC’ et faire ainsi quelques petits signes amicaux : à tous ces Barisiens, visiteurs des années précédentes ; à toute l’équipe de l’association ‘Expressions’ soutiens indéfectibles et patients ; aux élus municipaux, départementaux qui défendent le budget pour cette culture, l’art photographique.
C’est donc une petite partie de ce travail de onze photographes, équipe maintenant fière de sa maturité, que le site va publier jour après jour.

L’espace Saint-Louis, chargé d’un prestigieux passé historique, d’une beauté quasi parfaite, est un lieu merveilleux pour une vie culturelle. La photo y trouve une résonance exceptionnelle. L’architecture, le travail de la pierre, le jeu des lumières, tout cela permet à l’art contemporain de s’exprimer, avec force mais librement, avec hardiesse mais avec qualité. Au fil des jours, ce site internet d’Expressions, va vous présenter, un à un, chaque photographe et quelques photos de sa production. Les uns après les autres, ils vous expliqueront leur démarche, leurs envies, leur passion, comment ils vivent la photo.

 

Bonne visite, Bonne lecture, Bonnes rencontres à l’espace Saint-Louis avec ces artistes modernes.
Ils vous attendent.

 

BlD entrezR2 01  BlD entrezR2 02

 

| Paulous

Paulous

Photographe – numérique et argentique

Paulous1 R4

http://www.paulous.fr/

Cela fait bien plus de soixante-cinq ans que j’appuie sur des déclencheurs d’appareils et toujours avec la même émotion, toujours la même impatience dans l’attente de voir le résultat, l’expérience venant, avec de moins en moins d’inquiétude mais encore un peu, et heureusement avec toujours plus de passion.

Lorsque je feuillette le grand cahier de ma vie, fait comme tout le monde de pages douces et de pages noires, très noires, et quand je relis les premières pages c’est toujours avec beaucoup d’émotion que j’y retrouve mon grand-père qui m’a tant donné. Il m’a certes transmis un épouvantable mauvais caractère, mélange parfois indigeste pour les autres d’ironie, de colère mais aussi de quelques qualités… il m’a aussi transmis des tas d’autres choses, un pif que je trouve trop gros, un ceci ou un cela, mais surtout, avant tout, il m’a fait découvrir, puis aimer passionnément la photo. Il devait certainement l’aimer beaucoup lui-même car arriver à transmettre cette passion à un enfant en lui imposant une énorme exigence de qualité, le refus de l’à peu près, le rejet de la facilité… pari insensé mais néanmoins gagné ! Combien de fois l’ai-je entendu me dire (j’avais déjà vingt ou trente ans) : ‘Cette photo ne vaut rien, ou vraiment pas grand-chose, tu peux la jeter ! ‘… cette magnifique photo que j’étais tout fier de lui montrer… …Oups !

Je me suis longtemps arc-bouté sur ma certitude : il ne pouvait y avoir de vraie photo hors de l’argentique, mais mon esprit curieux l’a emporté et je me suis emparé, avec délice d’ailleurs, de cette nouvelle technologie, le numérique. Contrairement à l’idée que l’on pourrait s’en faire, réussir une belle photo n’est pas plus facile en numérique et peut-être même… peut-être moins facile car nous nous croyons aidés par la multiplication des prises de vues et nous avons vite tendance à oublier les règles essentielles. Là est l’erreur ! Car appuyer trente fois sur le déclencheur donnera facilement trente mauvaises photos, rien de plus.  Dans ma conception très personnelle, argentique ou numérique, la photo se doit d’être belle, émouvante, sensuelle, tragique, romantique, peu importe, mais elle doit véhiculer quelque chose, une image, une réflexion ou une émotion. Une photo qui ne véhicule rien n’est pas bonne. Jouer de l’ordinateur pour en tirer quelque chose ne sert à rien, et de ‘pas bonne’ elle ne mettra pas longtemps à devenir ridicule.

Paulous2 R4

Lorsque notre groupe de ‘photographistes’ (petit clin d’œil à photographe + graphiste) a choisi ‘BAR-le-DUC’ comme thème pour cette troisième rencontre, j’ai été immédiatement séduit. Oui, nous allions pouvoir exposer des regards différents sur cette ville et tout ce qu’elle contient de beau. Mes promenades quotidiennes m’avaient fait découvrir et aimer toutes ces portes, ces entrées d’immeubles, souvent colorées avec beaucoup de goût, de nuances, d’élégance, comme par opposition au gris des murs interminables qui n’en finissent pas, le long des trottoirs étroits. En présentant mon travail j’ai voulu dire aux barisiens :

… ‘Regardez votre ville, observez, prenez le temps, il y a tellement de belles choses à voir ! ‘…

 Paulous3 R4

 

Paulous4 R2

 


 

| Christophe |

 

Christophe

Photographe – numérique

Voici un peu plus de vingt ans, lorsque j’ai fait mes premiers pas dans cette association ‘Expressions’ j’ai tout de suite été attiré, séduit par la magie de la photo argentique. Dans le grand public, nous ne parlions pas encore ‘numérique’. Comme tant d’autres avant moi, j’ai donc été plongé dans cette ambiance un petit peu mystérieuse de la chambre noire. J’ai essayé de me montrer élève sérieux et, de nature quelque peu méthodique j’ai pu apprendre, réaliser, puis former.

Le laboratoire noir et blanc garde et gardera toujours une part non pas de magie, mais bien plus que cela, je dirais une part d’exceptionnel, de fantastique, car quoi de plus fantastique que cette apparition petit à petit dans le demi-noir d’une image qui se forme doucement, s’impose, mûrit et se fige dans le révélateur !

Envoûté, ensorcelé, j’ai alors voulu transmettre et suis devenu formateur en labo.

Bien entendu, petit à petit le labo a perdu de son animation (mais non, n’a pas tout perdu car nous sommes plusieurs aujourd’hui à pouvoir y mettre notre patte), et le numérique a pris de plus en plus de place.

Nos 'rencontres photographiques' en attestent !

01Christophe R2 02Christophe R2 03Christophe R2

Ces rencontres me passionnent, m’enrichissent, nous enrichissent tous. Nous y croisons d’autres regards qui nous amènent souvent à une remise en question. Et j’aime ce nouveau challenge, nouveau chaque année : accepter le regard des autres, entendre les louanges, souvent bien trop amicales, accepter certaines critiques parfois bien vertes, déstabilisantes, mais essentiellement profondément amicales et par là même, stimulantes.

04Christophe R2 05Christophe R2

06Christophe R2

À chaque projet, la remise en cause permanente reste ma feuille de route. Au-delà des performances techniques, c’est cet aspect qui m’intéresse le plus maintenant.

 

Christophe

Cécile |

Cécile

Artiste plasticienne

Artiste plasticienne j’aime expérimenter, m’essayer, me confronter à tous les médias > photographies, collages, vidéos, diapositives que je triture, mélange, découpe, modifie, pour en faire n’importe quoi, non, mais pour leur donner une nouvelle signification, une nouvelle vie et peut-être leur faire endosser un maillot qu’ils ne pensaient pas porter initialement.

Errance R4 Immobile R4

Ils étaient anodins, parfois figés, et d’un coup, dans ces images, les hommes se promènent et jouent - avec le temps - avec l'espace - avec leurs conditions. 

Je crée des univers étrangers qui interrogent notre réel.

Dans ma série exposée à l'Espace Saint Louis " Sur la piste des néo-barisiens / photographies de science fiction " , j’ai mis en scène l'avenir proche de notre région si le projet Cigéo devait aboutir et de toute évidence dérailler ...

 Symbolique R4

Les prises de vue ont été réalisées par Eddy Wegrzyn.

Retrouvez mon travail sur :

cecilemarconi.com

 

Florent |

FlorentFlorent R2

Photographe – numérique

www.latitude35mm.com et sur Instagram #latitude35mm

Géographe de formation, je contemple des cartes depuis des années et étant taraudé par l'idée que tout était déjà exploré, je me suis pris de passion pour la photographie afin de mettre un cadre sur un instant, dans le but de révéler ma dimension de l'agitation de notre planète et de poser un regard critique sur notre monde moderne.

Ma démarche consiste à mettre en lumière des éléments caractéristiques de notre société et de son empreinte laissée dans le paysage. Tantôt fantastiques et féériques, tantôt angoissants et pénétrants, les clichés présentés invitent le public à s'interroger sur notre écosystème en tant que civilisation et sur l'anthropisation de notre environnement.

Je vous présente ici quelques photos de mon travail pour les 3emes rencontres.  

Cabine Marges R4 Station R4

 

Eddy WEGRZYN |

Eddy WEGRZYN

Photographe – numérique

www.wegzphotography.com

Eddy est un jeune photographe expérimenté. Lors des deuxièmes ‘rencontres’ il avait présenté un reportage sur le travail musculaire en salle de sport. Cette fois-ci, afin de ‘coller’ au sujet ‘Bar-le-Duc’ il s’est attaché à nous guider vers une observation / et / analyse personnelle. Je le laisse nous expliquer sa démarche :

Dans cette série de 5 photos autour de Bar-le-Duc, je suggère deux idées:
La première est la comparaison entre les "monuments humains" et  "monuments naturels", ici opposé dans des ambiances similaires.
La deuxième idée est plus personnelle: adepte de la randonnée, j'ai observé que les animaux et ici les oiseaux sont plus facilement admirables dans les villes que dans les forêts. Je tente d'illustrer la disparition de la faune.
Vous trouverez sur ces photos pigeons ou choucas, qui eux se trouvent dans les villes, mais c'est leur silhouette aviaire qui parle au nom des autres espèces dites "sauvages".

EddyWEGRZYN EddyWEGRZYN 1 R4  EddyWEGRZYN EddyWEGRZYN 2 R4

 EddyWEGRZYN EddyWEGRZYN 3 R4EddyWEGRZYN EddyWEGRZYN 4 R4

David ZARO |

 

David ZARO  DavidR2

Photographe – numérique uniquement

https://www.flickr.com/photos/davidzaro/   www.davidzaro.fr

Né en 1972 à BAR-LE-DUC, je suis passionné de photographie depuis plus de 30 ans. Cet amour de l’image m’a été transmis par mon père à mon adolescence. Après avoir passé un CAP photographe et un BEP audiovisuel au début des années 90, ma poursuite d’études m’a rapidement conduit sur d’autres chemins que celui de la photographie.

Cette dernière m’a accompagné encore quelques années jusqu’à sombrer dans l’oubli, à l’instar de ce qu’a connu la photographie argentique. Cependant le virus était toujours là, bien présent, et c’est bien des années plus tard, après plus de 10 ans sans toucher un appareil, qu’il est réapparu plus enraciné en moi que jamais. Je venais de ressortir mon ancien matériel et adaptais mes objectifs sur mon nouveau boîtier. Je basculais dans l’air du numérique et réalisais mon premier cliché sous cette ère, le 2 janvier 2010 !

OrnainBleuR2

Durant quelques années, je teste tout un tas de techniques et me documente sur cette nouvelle façon pour moi d’appréhender la capture d’images. Il s’agit alors d’une pratique anonyme où j’échange très peu avec d’autres photographes. Je n’ai pas encore une démarche artistique très affirmée et surtout assumée… je me cherche ! En effet, j’immortalise sans préférence véritablement avérée, des monuments, des paysages, des scènes de vie et je vais même jusqu’à me livrer à l’exercice de la photographie animalière. Toujours sans réellement trouver mon style. Force est de constater qu’à l’exception du portait avec lequel je suis mal à l’aise, j’aime sans conteste tout photographier ! Couleur, noir & blanc, je passe de l’un à l’autre au gré de mes sujets et de mes envies.

 

PasserelleR2  TraitRougeR2

Début 2017, c’est le grand saut ! L’envie de faire découvrir mon travail est plus forte que tout. Je n’ai alors plus qu’une seule idée en tête, faire entrevoir ma vision éclectique, loin d’être exhaustive, du monde qui nous entoure. Je veux inviter le spectateur à la contemplation et l’amener à jeter un "œil neuf" sur son environnement. Décision est alors prise de créer un site web, renforcer ma présence sur les réseaux sociaux et, surtout, trouver un lieu pour réaliser une exposition. J’ai une soif immodérée de soumettre mes clichés au public. C’est avec beaucoup d’appréhension que le pas est franchi cinq mois plus tard avec une première expo. Je découvre alors le frisson du partage des émotions lorsque le public pose un regard sur mes photographies et réagit.

TunnelR2

Vient ensuite la seconde exposition, puis les projets s’enchaînent. C’est désormais une passion sans limite pour la photographie qui m’anime ! Avec délectation je me livre au public et viens nourrir mon envie de partage.

 

Michel NICOLAS |

Michel NICOLAS

Photographe, argentique uniquement.

Michel NICOLAS reste un homme modeste et discret, c’est pourtant l’un des piliers de ce groupe de photographes, pour ne pas dire ‘le’ pilier central. Alors, obtenir de lui qu’il écrive quelques lignes sur lui-même et son travail photographique est une vaste blague. Je m’y attèle donc à sa place mais je vais respecter (essayer de respecter) son choix de modestie. Pour les lecteurs de ce site, il faut pourtant bien qu’ils arrivent à en savoir un petit peu… qui est l’homme ? quelles photos aime-t-il ? Quel est son style préféré ?

Michel 01R2 

Michel était beaucoup plus présent l’an dernier lors des deuxièmes rencontres. Quelques ennuis disons ‘d’ossature’ traités au bistouri l’ont obligé à prendre un peu de repos cette année, et malheureusement, c’est tombé pendant la préparation de l’exposition. Comble… il n’a même pas pu être présent avec nous lors du vernissage. Mais c’est fini. Il ne galope pas encore, mais ça vient !

Michel 02R2

Michel reste un inconditionnel de la photo argentique. Il se régale dans la chambre noire. Lorsque j’écris ‘un inconditionnel’, oui le mot est exact : il ne pratique pas le numérique, pas du tout ! Je ne désespère pourtant pas de le convaincre de se lancer dans quelques petits essais. Passionné de photo comme il est, s’il y met le doigt… vous voyez ce que je veux dire !

Pour cette ‘troisième rencontre’ il a néanmoins tenu à participer. Le titre de l’exposition ‘BAR-le-Duc entrez !‘ est son idée. Il en a assuré la photo principale, celle que vous trouvez à l’entrée de l’exposition, sur le panneau tout de suite à votre gauche en entrant. Il y a la grande photo, et sur la droite de celle-ci, toute une série de petites photos… ce sont toutes les entrées de BAR-le-Duc, faites très exactement à l’endroit où vous ‘entrez’…

Aussi peu prolixe de mots tant à l’oral qu’à l’écrit, je vous livre in extenso ce dont il a bien voulu nous… vous gratifier pour décrire cette photo principale :

 Michel 03R2

Le panneau « BAR LE DUC », comme autrefois la lisière de la forêt, marque la limite entre le monde habité et l'espace inconnu.

En entrant dans la ville, tout un mystère est à découvrir.

 ApPhotoMNicolas

Prise de vue : ZEISS IKON Nettar 510-2 (1936) 6cm x 9cm, 

Film 120 Kodak Tmax 100 ISO

Tirage argentique sur papier Ilford Multigrade RC perlé